B/ Limites techniques

La dendrochronologie est une méthode de datation précise qui, cependant, présente des limites. Les résultats d'une analyse dendrochronologique doivent donc identifier et prendre en compte les données suivantes :

- Toutes les essences de bois ne sont pas datables : il en est ainsi des bois tropicaux (par exemple le baobab) qui ne présentent pas de cernes de croissance annuels. La dendrochronologie n’est applicable que sur les bois subissant l’influence des saisons à l’origine des cernes du bois.

- Le bois, comme tout matériau organique, résiste parfois très mal au temps et certains bois peuvent êttre trop endommagés pour que l'on puisse clairement distinguer les cernes; ainsi, il est rare d'en trouver dans un contexte archéologique, sauf dans des chantiers archéologiques humides ou alors très arides.

- L'arbre est soumis à de nombreux facteurs qui influencent sa croissance : des conditions climatiques particulières (les températures, les ressources du sol, le degré de précipitation, l'ensoleillement, etc) modifient ainsi la largeur du cerne. La vieillesse de l'arbre doit également être considérée car elle tend à réduire la largeur des cernes.

- Une altération du bois (travaillé par l'homme, notamment ) peut entrainé une perte des cernes. Il existe ainsi une incertitude liée à l'absence de l'aubier, ne permettant pas de déterminer avec précision l'année d'abattage.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site